Afficher tous nos articles

Vache laitière - Conseil technique

Contrer le stress thermique

Les effets du stress thermique : baisse de la production laitière et maladies

La santé et les performances d'une vache laitière sont fortement influencées par la température ambiante et le niveau d'humidité de l'air. On considère qu’une vache évolue confortablement dans un environnement se situant à des températures entre 5 et 20°C. Au-delà, elle est soumise à ce que l’on appelle communément un « stress thermique » fortement accentué en cas de forte humidité de l'air.

De récentes recherches menées à l'Université d'Arizona1 a ont démontré qu'une vache exposée durant 4 heures à une température de 22°C et une humidité d'air de 50% pouvait lui occasionner une perte de 1.13kg de lait par jour. En conditions de stress thermique plus élevé, la baisse de rendement peut atteindre 0,322kg/heure. Cette perte de production laitière - jusqu'à plus de 35% selon les cas - est principalement causée par une perte de l’appétit, une diminution des fonctions ruminales et une augmentation des risques d’acidose.

Le stress thermique mène également à de nombreux problèmes de santé, tels que troubles de la fertilité, mammites ou boiteries.

En augmentation en Suisse

Une étude de 2012 menée par l’Agroscope Reckenholz-Tänikon ART démontre que les risques de stress thermique ont nettement augmenté en moyenne journalière au cours de ces trente dernières années. D'après cette étude, on estime que les jours de stress thermique augmenteront sensiblement en Suisse dans les cinquante années à venir.

Solutions pour contrer le stress thermique

Un programme alimentaire de qualité offre la meilleure protection à vos vaches laitières contre le stress thermique. Pour conserver l’équilibre du rumen, principale victime du stress thermique, l’ajout d’un stabilisateur de flore ruminale dans la ration est fortement conseillée. Les levures vivantes Levucell®SC, contenues par exemple dans les aliments Optiway™ avec DigestPac™, ont largement prouvé leur efficacité et permettent nettement d’améliorer le fonctionnement du rumen de vaches soumises à des conditions thermiques élevées.

Un apport soigné en minéraux de qualité doit également être proposé aux animaux afin d’éviter toute carence. Les compléments de la gamme Iso-vitmin® Optifit contiennent des oligo-éléments de constitution moléculaire organique qui ont la spécificité d’être beaucoup plus facilement assimilés par l’animal et conviennent par là-même parfaitement au système digestif contrarié des vaches sous stress thermique.

Une bonne forme de prévention consiste à surveiller étroitement le climat de l'étable afin d'éviter des chaleurs excédant les 20°C, à fournir aux animaux des zones ombragées en suffisance où ils pourront avoir accès à une grande quantité d'eau fraîche et propre, ou à les faire pâturer en soirée ou la nuit.

Pour plus d'information concernant le stress thermique et les divers moyens de le contrer, n'hésitez pas à prendre contact avec l'un de nos conseillers qui, en étudiant avec vous les spécificités de votre exploitation, pourra vous aider à prévenir et contrer les effets du stress thermique chez votre troupeau.

1Burgos Zimbelman R. and. Collier R.J. Tri-State Dairy Nutrition Conference, April 19 and 20, 2011

Autres articles

> Fresco: vos vaches comme rafraîchies de l'intérieur!

> Nos experts formés par Swissgenetics

> Formation continue pour nos techniciens vache laitière

> Sels minéraux : carences et maladies



Mots-clefs: Vache laitière, Conseil technique, Stress thermique

Afficher tous nos articles

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image Reload Image

Rechercher
Articles les plus lus
Catégories
Tags